La neutralité carbone est l’état d’équilibre à atteindre entre les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine et leur retrait de l’atmosphère par l’homme. Sur ce modèle de compensation carbone déjà connu du grand public, l’objectif de certaines entreprises est aujourd’hui de compenser leur usage de matière plastique.

Recyclage en entreprise - neutralité plastique 2

Une urgence bien comprise par certaines entreprises

Face à l’urgence climatique et à l’objectif de limiter la hausse des températures à 1.5°C, il est nécessaire de réduire drastiquement nos émissions de CO2. La neutralité carbone fait parti des objectifs de la France d’ici à 2050. C’est d’ailleurs à Paris que fut signé le premier accord international utilisant la notion de neutralité carbone à l’échelle mondiale.

Après la neutralité carbone, la neutralité plastique est un thème qui atteint de plus en plus d’entreprises. Certaines entreprises tel que Plastic collective en Australie ou encore Starboard en Thaïlande ont inventé les premiers modèles de compensation.

Sur leur site Plastic Collective indique donc que : « notre mission est d’empêcher les matières plastiques de s’infiltrer dans l’environnement. Pour ce faire, nous avons mis au point des programmes de formation, d’outils et d’équipement qui transformeront les déchets de plastique en ressources précieuses générant des revenus pour les communautés. »

Aujourd’hui on estime à 269 000 tonnes la masse de particules plastique qui flottent à la surface des océans. Le taux de recyclage pour les matières plastiques est de moins de 25% dans le monde, contrairement aux métaux (80%) ou au verre (50%). C’est pourquoi l’entreprise Plastic Collective agit en tant que label proposant une certification aux entreprises s’engageant dans une production plus responsable.

D’autres entreprises très connues du grand public ont rejoint le mouvement et se sont lancées le défi de la neutralité plastique.

Nestlé, une avancé vers la neutralité plastique

C’est en avril 2018 que Nestlé fait sa grande annonce. En effet la firme alimentaire promet de rendre tous ses emballages 100% recyclables et réutilisables d’ici 2025. En effet le géant de l’alimentation a annoncé toute une série d’actions spécifiques pour lutter contre la crise du plastique. Ainsi d’ici 2020 l’entreprise exclura tous les plastiques non recyclables de l’ensemble de ses produits.

Mark Sneider, administrateur délégué de Nestlé a d’ailleurs déclaré que « Nous savons que pour réussir à surmonter la crise des déchets plastique, 100% de recyclabilité ne suffira pas. Nous devons repousser les limites et en faire davantage. […] Nous sommes convaincus de la valeur des matériaux recyclables et compostables à base de papier et des polymères biodégradables, en particulier là où les infrastructures de recyclage sont inexistantes. »

Ainsi la filiale de produits laitiers cherche à remplacer tous ses éléments non recyclables par des matériaux recyclables et compostables à base de papier et de polymères biodégradables (en particulier pour les zones où les infrastructures de recyclage ne sont pas suffisantes).

Enfin Nestlé a également annoncé vouloir renoncer au plastique sur le long terme et limiter au maximum ses rejets dans l’environnement.

Des solutions de recyclage pour les entreprises

Il existe en France de nombreuses solutions de recyclage en entreprise. Les Joyeux Recycleurs vous propose d’ailleurs un service clé en main de recyclage de vos déchets de bureau. Papiers, gobelets en plastique et carton, bouteilles en plastique, canettes, marc de café, capsules de café, verre, piles, ampoules, cartouches, stylos et bouchons.

Alors n’hésitez plus et passez, vous aussi à la « neutralité plastique » en entreprise 😊