Que ce soit après votre pause déjeuner, pour fêter un contrat, ou encore un simple afterwork entre collègues, les occasions de consommer (et jeter) du verre en entreprise sont nombreuses. Bonne nouvelle, le verre se recycle à l’infini ! A condition d’être bien trié…

Proposition 2 - Recyclage en entreprise - Recyclage verre box au bureau

Les déchets en verre au bureau

Au travail, les occasions de se retrouver avec des déchets composés de verre sont nombreuses : apéritifs entre collègues, soirées d’entreprise pour fêter un événement particulier, ou simplement le pot de yaourt de votre repas de ce midi !

Moins présent que le plastique, le verre est cependant plus encombrant et lourd. Certains immeubles de bureaux d’entreprises possèdent une benne de tri pour le verre mise à disposition par la Mairie de Paris (ou des Mairies alentours où résident de nombreuses entreprises : Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Nanterre, La Défense, Neuilly, Levallois-Perret, Clichy, etc). D’autres ont la chance de se trouver à proximité d’une colonne à verre (Ou d’avoir des “box verre” des Joyeux Recycleurs à cet effet !).

Il est en effet primordial de recycler le verre, car il s’agit d’un matériau très spécial : il peut se recycler à l’infini !

Le verre recyclé… devient du verre

Avec sa composition minérale et très stable, le verre est un matériau encore plus facilement recyclable que le papier : débarrassé de ses impuretés puis broyé (on appelle alors ce broyat du « calcin »), il sera ensuite réutilisé par les verriers pour fabriquer d’autres emballages en verre.

Aujourd’hui, environ 75% du verre est recyclé en France. Il est essentiel de recycler ce matériau d’autant plus qu’il met entre 1000 et 3000 ans pour se dégrader dans la nature. Sans compter la dangerosité des débris de verre abandonnés ! De plus, une tonne de verre recyclée permet l’économie d’une demie-tonne de CO2. Il faut cependant savoir que comme pour d’autres matériaux, le verre a de nombreux faux-amis qui eux ne se recyclent pas !

Les faux-amis du recyclage du verre

Certains objets ressemblent à du verre, mais n’en sont pas vraiment : on vous donne les clés pour repérer les imposteurs :

  • Certains ne fondent tout simplement pas : la porcelaine ou la terre cuite vont empêcher le processus de recyclage car ils ne réagissent pas de la même manière à la chaleur.
  • Les verres de vitre et de vaisselle ne sont également pas de la même composition que les verres d’emballage. Il ne faut donc pas jeter votre vaisselle cassée dans les conteneurs à verre !
  • De même, les verres spéciaux tels que les verres armés, les verres présent sur une voiture, cristal, ampoules, lampes et autres écrans ne sont pas de même composition que le verre d’emballage. Mieux vaut les confier aux encombrants, dans la poubelle domestique ou bien à votre équipe de joyeux collecteurs lors de leur prochaine venue dans vos locaux !

Les solutions alternatives au recyclage

D’autres solutions existent pour consommer encore moins de ressources. Le verre est un matériau assez solide et hygiénique pour être simplement récupéré et reconditionné avant de revenir sur le marché : c’est le système de la consigne, qui a quasiment disparu en France, mais est encore pratiqué chez nos voisins belges et allemands.

Le recyclage du verre présente cependant une unique limite : sa coloration. En effet, un verre coloré ne peut pas servir à produire du verre transparent. Ainsi, le verre collecté en France ne peut être réutilisé que pour produire du verre coloré, car les flux de verre colorés et transparents sont mélangés pendant le processus. Le recyclage séparé du verre existe dans d’autres pays : les habitants ont alors une benne pour le verre coloré, l’autre pour le transparent.