Amarrée au port de Tolbiac, la déchetterie fluviale installée par la mairie de Paris accueille cet été les déchets des habitants du quartier des Deux Rives. « Écologique, efficace et moins coûteux », ce système permet notamment de minimiser l’impact écologique des transports routiers nécessaires pour traiter les déchets. L’évacuation des déchets par péniche a ainsi permis de retirer des routes l’équivalent de vingt-cinq à trente camions.

Recyclage Paris - le tri sélectif des déchets... même dans la Seine

Un désengorgement des routes sur le chemin des centres de tri

L’expérience du tri en Seine est inédite à Paris. Cet été, les habitants et entreprises des Deux Rives étaient donc invités à déposer leurs déchets de toutes catégories (petits mobiliers, papiers et cartons, matériel informatique, gravats, etc.) sur une péniche. Cette expérience était co-financée par la RATP, la Ville de Paris et les Voies Navigables de France.

À la suite de la collecte, les dizaines de tonnes de déchets déposés par les résidents et entreprises ont été acheminés par voie fluviale vers les centres de tri. Le but de cette opération était principalement écologique. En effet, cet acheminement fluvial a permis de réduire de manière drastique les émissions de CO2 normalement émises par les transports routiers traditionnels.

Le recours au transport fluvial se traduit par une massification de la collecte des déchets, avec à la clé des gains environnementaux et économique pour tous les habitants du quartier des Deux Rives.

Cette déchetterie fluviale a permis d’« évacuer de façon plus écologique, plus efficace et moins coûteuse les déchets d’un quartier comme celui-ci », marqué par la présence de nombreuses entreprises, explique Marie-Claude Dupuis, directrice de la stratégie et de l’innovation à la RATP. La déchetterie fluviale a notamment pour objectif de traiter tous les déchets qu’on ne peut pas mettre dans le système de collecte de porte-à-porte.

Une expérience déjà bien rodée à Lyon, Bordeaux et Rouen

En France la capitale n’est pas la première ville à mettre en place une déchetterie fluviale. En effet, depuis près de deux ans, la métropole de Lyon expérimente une déchetterie fluviale avec une barge qui accoste tous les samedis quai Fulcheron, le River’Tri. Cette déchetterie qui a modestement démarré avec 3 tonnes par jour de déchets recyclables collectés, atteint désormais régulièrement la capacité maximale de l’embarcation soit 8 tonnes. La barge fait 65 mètres de long, composée de 5 bennes d’une capacité de 20m3 avec 3 conteneurs spéciaux.

Les objectifs du River’Tri sont multiples. Elle permet notamment de faciliter l’accès des habitants à une déchetterie proche de chez eux, contribuer à la réduction des trajets en voiture vers les centres de tri situés en dehors du centre de Lyon. D’autre part ce projet a pour but de décongestionner la circulation des véhicules de collecte de déchets dans le centre-ville.

Le River’Tri a ainsi un impact écologique très positif, cela grâce à sa capacité à transporter une grande quantité pour chaque trajet et la faible émission de polluants à la tonne de déchets transportés.

Plus d’infos :

La végétalisation progressive de Paris, la capitale se met au vert !

Tendance été 2019, Paris s’habille en vintage et recyclé !

Compost collectif : Paris s’engage dans la réduction des déchets