C’est parti pour un tour hors de l’hexagone avec pour thématique le “zéro déchet”. En effet, des solutions se développent aux quatre coins du monde pour faire la chasse à ces vilains déchets. De la mystique Istanbul aux paradisiaques Seychelles en passant par l’Inde, suivez le guide !

Idées vertes - Services recyclage valorisation des déchets ailleurs que Paris et France

Au commencement du déchet… son existence remise en cause

Comment lutter contre des déchets qui ne sont pas produits ? Vous avez quatre heures…
Après tout, la solution paraît évidente ! Réduire les déchets passe d’abord par ne pas les engendrer ! Mais pas si facile de l’appliquer. Pour certains pays, revenir aux techniques d’emballages traditionnelles est le remède le plus efficace contre les emballages inutiles et polluants. Ainsi au Japon, le furoshiki est une technique ancestrale permettant d’emballer tous les objets du quotidien dans des carrés de tissus. Elégante et fonctionnelle, la technique se décline pour tous les usages, du panier de pique-nique au remplacement du papier cadeau lors des fêtes de fin d’année.

1 - Emballage traditionnel japonais zéro déchet

Autre technique ancienne, le recours aux méthodes d’emballages utilisées avant le règne du plastique-roi : une chaîne de supermarchés thaïlandais revisite les emballages en feuilles de bananier, entièrement biodégradables et esthétiques par-dessus tout !

2 - Déchet plastique remplacé par végétaux

Il faut bien entendu aussi compter sur l’arrivée d’avancées techniques permettant de produire de plus en plus d’objets en matériaux biodégradables, comme l’entreprise allemande Leaf Republic qui commercialise une gamme complète de vaisselle jetable entièrement biodégradable, composée là aussi de feuilles d’arbres. Une très bonne nouvelle qui complète la mesure d’interdiction du plastique à usage unique en Europe !

Mais les déchets ne sont pas seulement dus aux fabricants et industriels. En fait, sans demande, il y en aurait même beaucoup moins ! Le mode de vie zéro déchet est une tendance en plein essor initiée par Béa Johnson, une française installée aux Etats-Unis. Une manière de vivre pouvant s’adapter à toutes les situations, y compris au mariage, qui se décline en version zéro déchet. L’exemple le plus médiatisé fut celui d’un couple d’indiens, qui fit de cet heureux événement une véritable ode au mode de vie zéro déchet !

La consigne, une solution éducative et efficace

Pour les déchets qui seront dans tous les cas produits, des mesures de grande ampleur ont été imaginées dans plusieurs pays, permettant à la fois de réduire leur coût de collecte et d’éduquer les populations.

Commençons par le Cambodge. La « Coconut School » (Ecole Coco), une école primaire, permet aux enfants de sa région de payer leur scolarité en collectant des déchets. Un bon moyen de sensibiliser ces enfants aux problématiques environnementales tout en rendant l’école accessible à une plus grande part de la population.

Au Nigeria, ce sont des bons d’achats qui sont remis en échange des déchets, collectés directement chez les citoyens en vélo triporteur. La start-up « WeCyclers » à l’origine du projet a d’ailleurs remporté un prix pour cette chouette idée, à la fois écologique et créatrice d’emplois.

3 - Collecte déchets recyclage valorisation

Enfin, pour toucher les populations urbaines, rien de tel que de combiner écologie et transports publics. Ainsi, à Istanbul (Turquie) et Jakarta (Indonésie), les habitants peuvent échanger leurs déchets (bouteilles en plastique et cadavres de canettes métalliques) contre des tickets de transport ! On a hâte de voir ces machines dans le métro parisien !

Plus belle la (seconde) vie… des déchets !

Malheureusement, les déchets produits massivement par l’Homme ne sont pas tous évitables et d’immenses quantités se retrouvent abandonnées dans la nature ou dans les villes. C’est pour lutter contre les déchets sauvages en milieu urbain que des studios de design néerlandais comme The New Raw se sont spécialisés dans la fabrication de mobilier urbain à partir de ces déchets ! On peut voir des exemples de ces réalisations à Amsterdam ou encore à Thessalonique (Grèce), ainsi que l’étonnant Parc Recyclé (Recycled Park) à Rotterdam.

4 - Recyclage déchets plastique ville

La mode s’inspire également du recyclage, comme en témoigne l’opération d’upcycling menée par les magasins Printemps, ainsi que la gamme de chaussures et maillots de bain conçus à partir de plastique repêché au large des Seychelles.

La palme de l’initiative la plus insolite pour lutter contre les déchets revient à la Chine et au Japon. La Chine emploie des armées de cafards pour littéralement dévorer ses biodéchets, tandis que des chercheurs japonais ont découvert une bactérie capable de manger le plastique !

Et la France dans tout ça ? 

Notre cher hexagone n’est pas en reste quand il s’agit d’innovation anti-déchet. Qu’il s’agisse de ne pas créer davantage de déchets à travers la grande distribution en favorisant des contenants à retourner aux industriels pour être réutilisés, des gâteaux apéritifs réalisés à partir de restes de brassage de bière, ou encore du recyclage des tenues de pompiers en matériaux isolants pour la construction !

Impossible de ne pas mentionner pour terminer l’étonnante Chrysalis, une machine conçue pour transformer les déchets plastique en essence ! De quoi redonner de la valeur à des déchets dont personne ne veut, favorisant ainsi leur recyclage par voie directe. Mais la lutte contre les déchets ne passe pas seulement par des technologies de pointe. Parfois, il suffit de l’investissement de centaines de citoyens, partageant les mêmes valeurs, comme le démontre le mouvement des CleanWalkers, initié par le comédien Benjamin Carboni. Quand on voit les volumes qu’une centaine de personnes motivées peut ramasser dans une ville comme Paris, on se dit qu’il n’y a plus qu’à ! Chapeau à eux.

5 - Collecte citoyenne déchets non recyclés à Paris

C’est tout pour ce tour du monde des initiatives zéro déchet, mais ne vous inquiétez pas, vous aurez encore l’occasion de voyager à travers nos articles thématiques consacrés aux destinations d’éco tourisme.